La chirurgie de l’arthrose du genou

Aussi appelée gonarthrose, l’arthrose du genou est une pathologie d’évolution très lente, mais qui peut devenir handicapante voire invalidante. Le docteur Forterre pratique différentes techniques chirurgicales pour opérer l’arthrose du genou, en fonction du diagnostic, des atteintes, des pathologies et de la douleur ressentie par le patient.

Qu’est-ce que l’arthrose du genou ?

La gonarthrose est une dégénérescence du cartilage du genou, qui aboutit à une usure irréversible de ce dernier. En résultent des déformations (comme les genoux varum) et des douleurs du genoux. L’arthrose du genou possède de multiples origines, comme l’hérédité, les maladies articulaires inflammatoires (la polyarthrite) ou les traumatismes anciens (accidents, chutes…).

Évoluant très lentement, les douleurs ont tendance à augmenter d’année en année. D’abord mécaniques, elles entraînent peu à peu des phénomènes d’instabilité et des douleurs nocturnes, avant de réduire le périmètre de marche, voire d’aboutir à une marche avec des cannes ou d’autres aides.

Traitements et chirurgie de la gonarthrose

La tolérance douloureuse vis-à-vis de l’arthrose étant extrêmement variable d’un patient à un autre (selon l’âge, l’activité sportive, la sédentarité, etc.), les traitements conservateurs du genou sont prescrits en première intention avant d’envisager une opération. Mêlant prise médicamenteuse, soins physiques et une éventuelle perte de poids, ils permettent d’attendre quelques années avant la chirurgie de l’arthrose du genou.

De plus, pour les patients jeunes (de moins de 50 ans) présentant une déformation du genou, une ostéotomie peut être envisagée : elle consiste à réaxer la jambe, pour décharger la zone usée, diminuer les douleurs et reporter l’échéance de la pose de prothèse d’une quinzaine d’années.

Enfin, lorsque les traitements conservateurs sont dépassés, une arthroplastie ou pose de prothèse de genou doit être réalisée par votre chirurgien orthopédiste. La prothèse peut être partielle (unicompartimentale ou fémoro-patellaire) ou totale, remplaçant la totalité des zones d’os et de cartilage usées en contact avec le fémur, le tibia et la rotule.

Les suites opératoires de l’arthrose du genou

Aujourd’hui, l’hospitalisation pour une chirurgie de l’arthrose du genou est de plus en plus courte et sa durée est de deux jours en moyenne. Dans certains cas, un transfert en service de rééducation peut s’avérer nécessaire, notamment lorsque le patient est âgé ou son habitation mal adaptée.

La reprise des appuis est immédiate sous couvert de deux cannes et la durée de la récupération, de deux mois en moyenne. La reprise de certains sports, notamment portés, est ensuite possible (natation, cyclisme, randonnée…), même si la course à pied et tous les sports à impact demeurent contre-indiqués.